Les collections

Le PDG de Volkswagen affirme que le passage aux voitures électriques ne nuira pas aux marges

Le PDG de Volkswagen affirme que le passage aux voitures électriques ne nuira pas aux marges

Volkswagen ne s'attend pas à ce que sa nouvelle concentration sur les voitures électriques - afin d'éviter de lourdes sanctions réglementaires de l'UE - nuise à ses marges bénéficiaires, le directeur général Herbert Diess dans un article de journal aujourd'hui.

Diess a affirmé que le constructeur automobile prévoyait de vendre près de 20000 Audi e-Tron en 2019, et a également souligné le fait que la Porsche Taycan électrique était déjà épuisée, au cours de sa première année de production.

CONNEXES: VOLKSWAGEN INVESTIT 40 MILLIARDS DE DOLLARS DANS LEURS VOITURES ÉLECTRIQUES

Fortes ventes dans l'électrique

CommeReuters Selon Diess, "nous ne nous attendons pas à une détérioration des marges", dans une interview accordée au supplément du lundi de la Repubblica, A&F.

«Notre avantage est que toutes nos marques ont la même plate-forme pour les produits électriques et les mêmes batteries que nous achetons en Chine», a déclaré Diess.

Dans ses rapports, Diess a également déclaré que les commandes de la VW ID.3, le modèle électrique compact récemment révélé par le groupe, couvraient déjà la production prévue jusqu'à la mi-2020.

Une baisse des ventes chinoises

Plutôt que le passage à l'électrique, Diess a déclaré qu'il était préoccupé par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui a provoqué une baisse des ventes chinoises de Volkswagen - bien que la part de marché de la société dans le pays ait augmenté au cours des six derniers mois, à 19%.

Malgré cela, Diess souligne que Volkswagen n'envisage pas de réduire ses efforts et de réduire son exposition sur le marché chinois.

Au salon de l'automobile de Francfort le mois dernier, Volkswagen a commercialisé des voitures électriques comme modèles phares afin de convaincre les clients de renoncer aux voitures à essence.

Lors d'une conférence de presse en 2017, la société a déclaré qu'elle investirait 40 milliards de dollars dans les véhicules électriques.

Depuis lors, il a tenu parole en investissant dans l'Audi e-Tron, la Porsche Taycan, la Beetle électrique et d'autres véhicules électriques. Il l'a fait, en grande partie, pour éviter des milliards d'euros d'amendes de pollution européennes.


Voir la vidéo: Volkswagen, la voiture électrique du peuple? (Novembre 2021).