Intéressant

Casque: une histoire de la technologie portable originale

Casque: une histoire de la technologie portable originale

Il est presque certain que vous avez actuellement une paire d'écouteurs à proximité. Vous pourriez même les porter pendant que vous lisez ceci.

Des écouteurs professionnels haut de gamme utilisés par les grands studios de musique aux écouteurs bodega knock-off qui ne fonctionnent que la moitié du temps hors de la boîte (et ne durent jamais plus d'un mois ou deux au mieux), les écouteurs sont facilement la pièce la plus omniprésente de la technologie grand public là-bas.

CONNEXES: QU'EST-CE QU'UN NOM LA LONGUE ET COURTE HISTOIRE DE LA RÉALITÉ VIRTUELLE

Compte tenu de leur présence continue et essentielle dans nos vies, il est étonnant qu'il s'agisse d'une technologie étonnamment ancienne, remontant à plus d'un siècle. Les premiers écouteurs étaient peut-être un peu pittoresques par rapport aux normes d'aujourd'hui, mais la technologie fondamentale existe depuis plus d'un siècle maintenant et n'a pas vraiment beaucoup changé.

Nous explorons ici, brièvement, quelques-unes des étapes majeures de l'évolution de ces gadgets désormais omniprésents.

Les proto-casques ressemblaient plus à une boombox montée sur l'épaule

L'histoire et le développement des écouteurs ont commencé dans les années 1800. L'un des premiers ancêtres des écouteurs était utilisé par les opérateurs téléphoniques.

Constitué d'un seul écouteur qui reposait sur l'épaule de l'opérateur, l'appareil était loin d'être pratique. Une seule unité pesait environ 10 livres (4,5 kg), environ le poids d'une boombox des années 80.

Il a été inventé par Ezra Gilliland, qui était également responsable du standard téléphonique et de la sonnette magnéto, et a été conçu pour permettre aux opérateurs téléphoniques de travailler en mains libres et plus efficacement - du moins en théorie.

Gilliland était un ami proche de Thomas Edison et a construit le premier central téléphonique à Indianapolis dans les années 1870.

Une toute première version des écouteurs a été brevetée par un ingénieur français

L'une des premières étapes sur la voie de la paire d'écouteurs moderne a en fait été accomplie par l'ingénieur français Ernest Mercadier, qui a breveté un ensemble d'écouteurs intra-auriculaires au début des années 1890.

Il a obtenu le brevet américain n ° 454 138 pour «les améliorations apportées aux récepteurs téléphoniques… qui doivent être suffisamment légers pour être portés lorsqu'ils sont utilisés sur la tête de l'opérateur.» Après quelques tests et raffinements sérieux, Mercadier a enfin pu produire des récepteurs miniatures pesant moins de 1 3/4 onces (environ 50 grammes).

Ces récepteurs ont même été conçus pour être insérés dans les oreilles de l'utilisateur. Compte tenu du temps, c'était un exploit incroyable de miniaturisation et quelque chose qui ne serait plus revu avant le développement des écouteurs.

Étonnamment, les écouteurs de Mercadier avaient même un couvercle en caoutchouc, «pour réduire la friction contre l'orifice de l'oreille… fermer efficacement l'oreille aux sons externes.

L'électrophone était une étape précoce, mais importante

Bien que ce ne soit pas tout à fait ce que nous considérons aujourd'hui comme un casque, l'électrophone a été inventé dans les années 1890, au Royaume-Uni. C'était un appareil qui permettait à l'utilisateur d'appeler un standardiste, qui pouvait ensuite connecter l'utilisateur à des spectacles en direct et même à des services religieux du dimanche à Londres.

L'électrophone a fonctionné pendant environ 30 ans et a finalement été supplanté dans les années 1920 par l'essor de la technologie radio.

C'était essentiellement la même idée que les écouteurs d'aujourd'hui. Il se composait d'une paire de récepteurs sur un bâton, que vous mettiez sur vos oreilles, et vous pouviez écouter de la musique à la demande, comme une musique Apple à l'ancienne; vous avez même payé des frais d'abonnement (environ 5 £ par an - une énorme quantité à l'époque).

En 1906, selon une annonce d'une page entière dans un annuaire téléphonique de Londres, il y avait 14 théâtres quels abonnés pouvaient écouter une nuit donnée, tandis que le dimanche il y avait 15 différents services religieux auxquels ils pouvaient participer. Le service était minuscule selon les métriques d'aujourd'hui, mais il s'est avéré populaire.

La société Electrophone a été fondée en 1894 et avait 50 abonnés en 1896. Sa base d'abonnés était devenue 1000 en 1919, atteignant son haut filigrane en 1923 avec un peu plus 2000 les abonnés.

À cette époque, cependant, les récepteurs radio sans fil avaient décollé en 1924, la société Electrophone avait perdu environ la moitié de ses abonnés. L'entreprise a cessé ses activités en 1925.

Nathanial Baldwin et ses écouteurs navals

Alors que l'électrophone gagnait en popularité de l'autre côté de l'Atlantique, Nathaniel Baldwin était assis à sa table de cuisine dans l'Utah en 1910, bricolant des fils de cuivre enroulés. En utilisant plus deun mile (1,6 km) de fil par écouteur, Baldwin avait espéré trouver un moyen d'amplifier le son des sermons dans son temple mormon local.

Il a réussi à créer un appareil capable de recevoir du son sans électricité, et sa conception initiale a créé le précédent de la conception des écouteurs pour les écouteurs que nous utilisons encore aujourd'hui.

Les investisseurs privés se sont moqués de l'idée à l'époque, mais pas la marine américaine. Ils ont acheté des dizaines de nouveaux appareils pour leurs opérateurs radio, et l'invention a décollé de là.

"Le déploiement par l'armée de ces écouteurs, que les marins utilisaient pour isoler les sons diffusés depuis des endroits éloignés, leur a conféré une esthétique plus intense et solitaire que le casque Electrophone portable", selonSSense.

"Un rayon en laiton en forme d'antenne sur chaque écouteur, qui permettait d'ajuster le casque à différentes tailles, complétait le look steampunk de Jules Verne."

Plusieurs entreprises ont travaillé sur des appareils similaires pendant les quarante prochaines années. Parmi eux, la société allemande Beyerdynamic, qui a produit les premiers écouteurs grand public dynamiques en 1937.

Les pilotes allemands ont été parmi les premiers à expérimenter le son stéréophonique

Un développement intéressant dans l'histoire des écouteurs modernes a été le fait que les pilotes allemands de la Seconde Guerre mondiale ont peut-être été les premiers à expérimenter un son stéréophonique via des écouteurs.

Le livreGramophone, Film, Machine à écrire, écrit par Friedrich Kittler, décrit le système radar innovant utilisé par l'armée de l'air allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce système permettait aux pilotes portant des écouteurs d'atteindre leurs destinations et aux bombardiers de larguer avec précision des charges utiles sans voir visuellement leurs cibles.

«Les faisceaux radio émis par la côte face à la Grande-Bretagne… formaient les flancs d'un éthéré dont le sommet était situé précisément au-dessus de la ville ciblée. L’émetteur droit diffusait une série continue de tirets Morse dans le casque droit du pilote, tandis que l’émetteur gauche diffusait une série également continue de points Morse - toujours exactement entre les tirets - dans le casque gauche.

En conséquence, tout écart par rapport au cours attribué se traduit par la plus belle stéréophonie du ping-pong. »

Chaque fois que les pilotes de la Luftwaffe atteignaient leur cible, les deux signaux fusionnaient et produisaient une tonalité continue. Comme l'écrit Kittler, «Historiquement, [le pilote] était devenu le premier consommateur d'une stéréophonie de casque qui nous contrôle tous aujourd'hui.»

Quelques années après la guerre, AKG a produit sa première paire d'écouteurs, appelée K120s. Construit avec le design à l'esprit, ce modèle s'avérerait incroyablement populaire et suffisait à faire passer la société de l'équipement de cinéma à l'équipement audio.

Cependant, le prochain grand bond en avant a eu lieu en 1958, lorsque l'inventeur John Koss a inventé la première paire de vrais écouteurs stéréo - le Koss SP-3.

Les premiers modèles se composaient de mini-haut-parleurs recouverts de carton et de mousse de canapé, mais ils ont eu un impact immédiat sur le monde.

Destiné à l'origine à démontrer la qualité du tourne-disque portable de son entreprise - qui avait un commutateur d'écoute privée astucieux - les écouteurs de Koss se sont avérés incroyablement populaires, tout comme le rock and roll a pris le dessus sur l'industrie de la musique.

Dans les années 1960, Koss a croisé ses nouveaux écouteurs avec les Beatles, créant les Beatlephones, qui étaient spécifiquement commercialisés pour un public plus jeune, et a lancé une tendance marketing orientée vers le jeune public écoutant de la musique plutôt que vers les audiophiles plus âgés.

Juste avant cela, à la fin des années 1950, une société appelée Stax a lancé la toute première paire d'écouteurs électrostatiques au monde. Appelés SR-1, ils entreront en production au début des années 1960.

De Sennheiser à Sony en passant par Bose et l'iPod

À la fin des années 60, Koss avait un certain nombre de concurrents sur le marché des écouteurs. Des entreprises comme Philips commençaient à proposer des écouteurs plus abordables, mais c'est le Sennheiser HD414 qui a inauguré la prochaine révolution majeure des écouteurs. Laissant la coque en mousse épaisse, le casque Sennheiser HD414 utilise un design ouvert, ce qui les rend plus légers et beaucoup moins encombrants.

Ils ont été un succès instantané, se vendant plus de100 000 unités en 1969, et leur conception est devenue la valeur par défaut des écouteurs pendant plus d'une décennie.

Puis le Sony Walkman est arrivé. Sorti en 1979, le lecteur de musique portable de Sony exploitait le même design léger et ouvert que le HD414, pour créer une expérience musicale hautement portable qui a pris d'assaut le monde.

Alors que les écouteurs fournis avec le Walkman sonnaient généralement horribles, les fabricants de casques tiers ont profité du succès à succès du Walkman - et plus tard du Discman jouant un CD - pour combler le vide.

Les années 1980 ont vu l'invention, enfin la réinvention, de l'écouteur. Cette décennie a également vu l'émergence du casque intra-auriculaire.

Bien qu'innovants, ils n'auraient pas vraiment beaucoup d'impact avant le travail de Steve Jobs.

Alors que Sony lançait une nouvelle révolution musicale avec le Walkman en 1979, le Dr Amar Bose a été inspiré par la qualité horrible des écouteurs donnés aux passagers pendant les voyages en avion. Il a donc développé un moyen d'annuler le bruit extérieur.

Les écouteurs antibruit étaient sur le point de devenir une chose.

Commercialisée à l'origine pour être utilisée par des pilotes, plutôt que par des consommateurs, la technologie a finalement fait son chemin sur le marché de l'électronique grand public avec les écouteurs Bose QuietComfort en 2000.

Steve Jobs et Apple marquent l'histoire du casque

Ensuite, il y a eu l'iPod.

Apple n'a pas inventé les écouteurs - ils existaient depuis les premiers jours des écouteurs - mais la décision de choisir la conception des écouteurs lorsqu'ils ont lancé leur nouveau lecteur de musique iPod MP3 en 2001 a solidifié les écouteurs en tant que de facto conception de casque pour la prochaine décennie.

Apple a fini par expédier 600 millions ensembles d'écouteurs de première génération, lançant des milliards de contrefaçons dans le processus.

Ce qui est vieux est nouveau et abandonne le fil

En 2008, Jimmy Iovine et la légende du rap Andre Young, connu dans le monde sous le nom de Dr. Dre, se sont associés pour sortir une nouvelle ligne d'écouteurs, Beats by Dr. Dre.

Conçus pour ramener le son lourd des basses des anciens casques pour une nouvelle scène musicale influencée par le rap et le hip-hop, les anciens écouteurs sur l'oreille ont fait un retour après près d'une génération de confinement chez des audiophiles dévoués.

Les écouteurs Bluetooth constituaient une avancée majeure dans la technologie des écouteurs

Dans un autre développement majeur, un siècle après leur invention, les écouteurs sont devenus sans fil avec l'introduction de la technologie Bluetooth.

L'un des premiers écouteurs Bluetooth grand public a été lancé à la fin des années 1990. C'était un casque mobile mains libres qui a remporté le "Best of show Technology Award" au COMDEX peu de temps après sa sortie.

Au tournant du millénaire, les premiers téléphones mobiles dotés de la technologie Bluetooth sont arrivés sur le marché et une pléthore de casques d'écoute Bluetooth de rechange, comme l'Ericsson T39, a également commencé à apparaître.

Vers le milieu des années 2000, les écouteurs stéréophoniques Bluetooth ont également fait leurs débuts. Mais il faudrait attendre le début des années 2010 pour qu'ils deviennent des alternatives largement populaires et vraiment viables aux écouteurs plus traditionnels.

Les écouteurs Bluetooth sont maintenant presque aussi omniprésents que les écouteurs ordinaires aujourd'hui. Mais les écouteurs véritablement sans fil - ceux sans fil qui les relient - sont encore une technologie relativement nouvelle.

Le Dash de Bragi a été parmi les premiers à émerger, mais ceux-ci ont eu du mal à maintenir une connexion constante entre les deux écouteurs. Ce n’est qu’en 2016, lorsque Bragi’s The Headphone, Jabra’s Elite Sport et les AirPods d’Apple sont arrivés, que la technologie a fonctionné comme elle était censée le faire.

Depuis lors, de nombreux fabricants du marché secondaire ont sauté dans le train en marche, et vous pouvez maintenant acheter une paire assez décente pour un prix qui ne cassera pas la banque. Bien que cela ne garantisse pas nécessairement leur qualité de construction, de son ou de longévité.

Certains nouveaux développements, en particulier d'Apple, affinent également les écouteurs Bluetooth pour inclure la technologie d'annulation du bruit.

Quoi qu'il en soit, les écouteurs Bluetooth sont là pour rester et vont probablement dominer le marché dans un avenir pas trop lointain. Pour le meilleur ou pour le pire.

À quoi pourrait ressembler l'avenir des écouteurs?

Comme nous l'avons vu, les écouteurs ont parcouru un très long chemin depuis leurs débuts à la fin des années 1800. Aujourd'hui, leur marché vaut des milliards de dollars.

Avec une telle demande, il ne fait aucun doute que les fabricants seront à la recherche de la prochaine «grande chose» de l'industrie. Mais où pourraient-ils aller d'ici?

La technologie a déjà fait des pas de géant dans la miniaturisation, la qualité sonore, la suppression du bruit et la connexion sans fil. Que reste-t-il à vraiment améliorer?

Eh bien, un domaine serait de s'éloigner d'une approche unique de la conception des écouteurs ou des écouteurs. Une société basée à Seattle, appelée Human Headphones, travaille actuellement sur une technologie potentielle qui révolutionne le marché et qui pourrait définir l'avenir de la technologie.

En 2018, ils ont lancé le premier véritable design de casque intelligent intra-auriculaire sans fil. Il présente un design 3-en-1 qui offre une qualité supra-auriculaire, des écouteurs pratiques et un puissant haut-parleur Bluetooth.

Ces écouteurs prétendent fournir une qualité sonore supérieure, des commandes tactiles capacitives, une communication en mouvement, une connectivité toute la journée et bien plus encore.

«Nous avons fondé Human pour repenser complètement à la fois la forme et la fonction des écouteurs modernes», a déclaré Ben Willis, cofondateur et chef visionnaire de Human Inc.

«Notre objectif était de créer des écouteurs tout-en-un compatibles avec tous les aspects de la journée d'un utilisateur, qu'il soit à la maison, en déplacement ou au bureau.

"Nous sommes ravis de lancer Human Headphones et d'offrir aux clients un appareil unique en son genre équipé des dernières technologies pour offrir une expérience d'écoute fluide du matin au soir", a-t-il ajouté.

L'une des qualités les plus uniques du casque est sa capacité à adapter sa forme physique à l'oreille du porteur, plutôt que d'enfermer les oreilles ou d'être coincé à l'intérieur. Non seulement cela est plus confortable pour le porteur, mais cela offre, selon les fabricants, une expérience audio pas comme les autres.

«Aucun autre casque ne s'adapte à votre vie comme le font les écouteurs humains», a ajouté Willis. «En tant que tels, ces appareils sont sur le point de changer la façon dont nous interagissons et utilisons la technologie tout au long de notre journée à grande échelle.

Reste à savoir si le marché et les concurrents de l'entreprise seront d'accord ou non.

L'intégration de la recharge renouvelable, des solutions portables intelligentes et des innovations en matière de protection auditive est une autre direction potentielle future pour la technologie.

Il est également tout à fait plausible que l'avenir puisse inclure un casque ou un casque personnalisé adapté à la forme unique de l'oreille de chaque consommateur, d'autant plus que l'impression 3D poursuit sa pénétration dans la société. Mais, comme on dit, le temps et la marée le diront.

Mais nous nous écartons.

Au cours de leur longue histoire, les écouteurs ont toujours conservé leur fonction essentielle d'aider à livrer la bande-son à nos vies. Les technologies ont tendance à aller et venir, mais tant qu'il y aura de la musique, les écouteurs en feront partie, jusqu'à ce que les implants cérébraux soient capables de transmettre de la musique sous forme de signaux électriques directement à nos neurones.

Alors, comme maintenant, les audiophiles insisteront sans aucun doute sur le fait que les écouteurs analogiques hi-fi sont toujours la seule voie à suivre.


Voir la vidéo: UDSM UCC computer short course introduction to information technology (Octobre 2021).