Divers

Juin a été le mois le plus chaud jamais enregistré en Europe

Juin a été le mois le plus chaud jamais enregistré en Europe

La planète se réchauffe à un rythme rapide, le mois de juin étant le mois le plus chaud de tous les temps à travers le monde.

Sur la base des données publiées par Copernicus Climate Change Service, la température moyenne en Europe en juin était plus élevée que tout autre juin enregistré. Les températures moyennes étaient supérieures à2 ° C au-dessus de la normale par rapport à juin dernier. L'Europe a souffert d'une vague de chaleur en juin qui, bien que moins longue que les précédentes enregistrées l'été dernier, a été extrêmement intense.

CONNEXES: INFRASTRUCTURE EXISTANTE ÉMETTANT DU CARBONE POUR POUSSER L'USINE À 1,5 ° C

Il y a eu cinq jours de températures supérieures à la moyenne. Cela a été suivi par une chaleur record dans la partie orientale de l'Europe. En conséquence, juin était1 ° C au-dessus du record passé de juin établi en 1999. Il est également plus élevé en fonction des tendances observées au cours des dernières décennies.

Le groupe a déclaré qu'il était difficile de lier la chaleur intense au changement climatique, mais a averti que les événements météorologiques extrêmes deviendraient plus courants à mesure que la planète continue de se réchauffer grâce aux gaz à effet de serre. La comparaison des données aux tendances à long terme révèle qu'en Europe, juin 2019 a été plus3 ° C supérieur à la moyenne de 1850 à 1900.

La canicule en Europe était extrême

La vague de chaleur qui a frappé l'Europe la semaine dernière est devenue si extrême que les températures auraient été jusqu'à 10 ° C plus élevé qu'en juin en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne.

Le service de changement climatique de Copernicus n'est pas le seul groupe à tirer la sonnette d'alarme sur le réchauffement de la planète. Cette semaine, des chercheurs ont découvert que l'infrastructure existante émettant du dioxyde de carbone est sur le point de chauffer la terre pour1,5˚C.Si de nouvelles installations sont ajoutées au mélange, cela poussera la planète au-dessus 2˚C.

Si le monde continue sur sa voie actuelle, il sera peut-être difficile d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Cet accord, que le président Donald Trump a soutenu, appelle à des actions pour maintenir la planète sous 2˚C en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

L'accord a été signé par 195 pays, dont les États-Unis, lorsque le président Barack Obama était président. Le président Trump a fait valoir que l'accord mettait l'économie américaine en danger lorsqu'il se retirait de celui-ci. Il a depuis signé des décrets visant à accélérer le développement de gazoducs. Bien que plus propre que le charbon, le gaz naturel émet toujours des gaz à effet de serre.


Voir la vidéo: Quel avenir selon moi pour la France. Europe? (Novembre 2021).