Intéressant

C'est le premier robot marcheur qui navigue sans GPS

C'est le premier robot marcheur qui navigue sans GPS

Les fourmis du désert sont des navigateurs si exemplaires que la recherche a stipulés; ils utilisent les champs magnétiques de la Terre pour s'orienter. Une chose est sûre, les fourmis trouvent toujours le chemin du retour.

VOIR AUSSI: SWARM INTELLIGENCE: COMMENT LES VOITURES AUTONOMES PEUVENT AVOIR BESOIN D'EN SAVOIR PLUS SUR LES FOURMIS

Un AntBot inspiré des fourmis

Désormais, les chercheurs se sont inspirés de ces minuscules insectes pour concevoir un robot capable de se déplacer de manière autonome puis de retrouver son chemin vers sa base sans GPS ni cartographie. Ils l'ont nommé à juste titre AntBot.

Conçu par des chercheurs du CNRS et de l'Université Aix-Marseille à l'ISM, le Ant Bot fonctionne en imitant les capacités de la fourmi du désert.

<< Il est équipé d'un compas optique utilisé pour déterminer son cap au moyen d'une lumière polarisée et d'un capteur de mouvement optique dirigé vers le soleil pour mesurer la distance parcourue. Armé de ces informations, AntBot s'est avéré capable, comme le fourmis du désert, d'explorer son environnement et de revenir seul à sa base, avec la précision de jusqu'à 1 cm après avoir parcouru une distance totale de 14 mètres», indique le communiqué de presse de l'organisation.

La boussole céleste

Mais comment fonctionne cette boussole optique complexe? Tout comme les fourmis utilisent les champs magnétiques de la Terre, cette boussole est créée pour être sensible au rayonnement ultraviolet polarisé du ciel. En tant que tel, les chercheurs l'ont surnommé «boussole céleste».

À l'aide de cet outil innovant, l'AntBot calcule son cap avec 0.4° précision. Il le fait même par temps nuageux lorsque les rayons du soleil sont minimisés.

Le robot est également léger uniquement 2,3 kilogrammes. De plus, il a six pieds pour une mobilité accrue. L'espoir de ce bot spécial est qu'il puisse être utilisé là où d'autres robots et drones ne peuvent pas aller.

Les robots à roues et même les drones peuvent avoir des difficultés dans certains environnements complexes tels que les zones sinistrées et même dans d'autres planètes.

L'invention est également prometteuse pour de nouvelles et nouvelles stratégies de navigation dans les véhicules autonomes et toute la robotique. Cependant, il reste des problèmes à résoudre.

Le robot ne peut pas parcourir de longues distances et ne peut pas fonctionner la nuit lorsqu'il n'y a pas de lumière. Pourtant, sa création n'est pas seulement pour être une première mondiale pour les robots, c'est aussi une avancée spécifique dans les capteurs optiques.

La boussole céleste a été faite avec seulement deux pixels combinés avec deux filtres polarisés. Cette technique intelligente a créé l'équivalent d'un capteur optique composé de deux rangées de 374 pixels.

De plus, les chercheurs ont mis au point une méthode de rotation mécanique des filtres. Cela a réduit le coût du capteur de plus de 78 000 € à seulement quelques centaines d'euros.


Voir la vidéo: Boston Dynamics: Maintenant Les Nouveaux Robots Se Défendent (Décembre 2021).